Mention complémentaire Cuisinier en desserts de restaurant (MCCDR)

La mention complémentaire Cuisinier de desserts de restaurant se prépare généralement après un bac pro ou un CAP cuisine ou pâtisserie. Il s’agit d’une année de spécialisation.

Niveau d’admission requis

CAP Cuisine ou Bac pro Cuisine

Dossier de candidature

Débouchés professionnels

Spécialisé dans la confection de desserts de restaurant, ce cuisinier travaille au sein d’une brigade de cuisine. Il conçoit et réalise des viennoiseries, des petits fours salés et sucrés, des entremets, des pâtisseries, des glaces… Il assure le suivi des commandes et l’approvisionnement de son poste de travail (achat, réception et stockage des denrées), et effectue un contrôle qualité de ses produits (conservation, température de stockage) et de ses productions. Pour mener à bien toutes ces opérations, il doit connaître les produits nouveaux et les matériels utilisés en atelier de pâtisserie et de cuisine.
Ce professionnel doit aussi s’adapter à des horaires décalés et à des normes d’hygiène strictes. Il est d’ailleurs formé à la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité. Enfin, il s’adapte aux exigences de l’entreprise (horaires décalés, hygiène rigoureuse).
Après quelques années d’expérience, il peut devenir cuisinier spécialisé ou chef de partie, selon ses capacités personnelles.

Contenu de la formation

  • Pratique professionnelle
  • Technologie professionnelle
  • Sciences appliquées Prévention-Santé-Environnement
  • Gestion
  • Arts appliqués
  • Anglais
  • Culture Générale

Nature de la formation

formation par apprentissage

Dossier de candidature

Durée et organisation de la formation

- Contrat d’apprentissage d’une durée d’1 an

Statut de l’élève

L’élève, âgé de 15 à 30 ans, signe un contrat de travail d’une durée d’1 an – statut d’apprenti pendant cette année.
Le contrat de travail prévoit une période d’essai de 2 mois.
Les apprentis sont rémunérés (% du SMIC en fonction de l’âge et de l’année de formation).
Les contrats d’apprentissage peuvent débuter dès juillet.

Poursuites d’études possibles

La formation a pour objectif l’insertion directe en emploi.

Public accueilli

Elève titulaire d’un diplôme de niveau 3 de la filière professionnelle : CAP Cuisine ou de niveau 4 : bac professionnel cuisine
La filière accueille également des élèves titulaires d’un baccalauréat technologique motivés par la profession.

Capacité d’accueil

12 places